Hopare : le petit frenchie devenu grand

OUTSIDEZEBOX

Les traits sont fins, maitrisés. Les portraits sont colorés et font penser à ceux réalisés par David Walker. Mais les oeuvres d’Hopare ont ce truc en plus. Cette singularité, ce style graphique qui vous font aimer le street art.

hopare-work-in-progess-street-art

A 26 ans, Hopare n’est pas un novice dans l’univers de l’art urbain !

Le petit frenchie découvre le graffiti au collège, où son prof d’arts plastiques n’est autre que le célèbre street artist Shaka. Il commence par le lettrage, pour doucement développer son propre style, abstrait et graphique.

Jamais sans son appareil photo, Hopare s’inspire de ses voyages, des gens qu’il rencontre et de leurs émotions pour ensuite les réinterpréter dans ses oeuvres. 

hopare-street-art

Petit prodige du street art, il maitrise de multiples techniques, qu’il utilise selon l’émotion qu’il veut faire passer.

Pour ses peintures murales, il improvise une fois face au…

View original post 106 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s